Catégories
La Mobylette Bleue Paris

Restauration de ma vieille Mobylette Bleue Motoconfort AU65 de 1963

Il s’agit de la Mobylette de mon père, plus exactement une Motoconfort modèle AU65, il l’utilisait pour aller à son travail dans les années 60, puis à mes 15 ans je l’ai transformée pour m’en servir à mon tour c’était en 1975 et je décidais de lui mettre une selle biplace et des cales pieds passagers et de lui refaire la peinture pour lui donner une allure plus moderne pour l’époque.

DSC04317 [640x480] DSC04328 [640x480]
Je l’ai utilisée à la campagne pendant  3 années jusqu’à ce que je passe mon permis en 1978.
Elle était remisée au sous-sol de la maison de campagne jusqu’à ce que je fasse mon service militaire en 1980 où je l’ai remise en route pour aller à la base et faire coursier dans Paris et sa banlieue pendant mes journées libres pour me faire un peu d’argent pour me payer mes sorties.

Puis de nouveau elle fût remisée au sous-sol chez mes parents pendant de longues années, mon fils la faisait tourner de temps en temps dans le terrain, puis elle ne voulait plus démarrer car le réservoir était rouillé à l’intérieur et les paillettes de rouilles bouchaient sans cesse le carburateur et de nouveau elle connût  une longue période d’inactivité.

En Mars 2011, après avoir restaurer 2 remorques Michelin et un  Solex 3800S en Auvergne  je décidais de lui redonner vie et surtout de la remettre totalement identique à l’origine, comme mon père l’avait connue le jour de son achat.

La première chose à faire était de la refaire démarrer pour s’assurer que le moteur n’était pas bloqué et que tout fonctionne correctement avant le grand démontage.

On remarque la seringue scotchée au réservoir pour alimenter directement le moteur car  l’essence dans le réservoir était pleine d’impuretés.

DSC04339 [640x480]

Une fois que le moteur s’est remis à marcher j’ai tout démonté pour le travail de restauration mécanique et peinture en ayant la certitude que s’il y a une panne au remontage c’est qu’il y a eu un oubli quelque part.

DSC05907 [640x480]

Démontage du moteur pour changer tous les joints, les roulements de vilebrequin (après 50 ans c’est pas du luxe), faire un microbillage de toutes les pièces extérieures pour leur redonner l’éclat du neuf, et faire un bilan de santé de toutes les pièces.

Après nettoyage, j’ai changé les segments, les vis platinées et le condensateur d’allumage.

Le remontage peut commencer en graissant bien les parties mobiles.

DSC05929 [640x480] DSC05931 [640x480]

Maintenant que le moteur a retrouvé fière allure je continue le démontage.

Les roues étaient bien défraîchies, je prends donc la décision de tout dérayonner afin de polir les moyeux et de refaire faire le chrome des jantes.

DSC04361 [640x480] DSC04354 [640x480]

Je rassemble donc toutes les pièces qui ont le chrome à refaire pour les donner :

Il y a les jantes, le bouchon de sonnette, le tour du phare, les joues de réservoir achetées d’occasion car je les avais changées à l’époque et le pot d’échappement.

DSC04367 [640x480] DSC04408 [640x480]

Voilà le résultat final :

DSC04824 [640x480]

Le chrome des jantes refait, les moyeux repolis et révisés j’ai racheté des rayons neufs et je peux maintenant remonter les roues :

DSC05028 [640x480] DSC05032 [640x480]

Le rayonnage des roues achevé j’ai acheté des pneus à flans blancs et remonté avec fond de jantes et chambres à air neufs:

DSC05906 [640x480] DSC05905 [640x480]

J’ai fait faire un Nickelage chimique sur la visserie et quelques pièces :

DSC04655 [640x480]

Ensuite j’ai démonté les parties du cadre et commencé le ponçage des éléments de carrosserie :

DSC04362 [640x480]       DSC04650 [640x480]

Après décapage je remonte à blanc afin de m’assurer que les éléments sont bien ajustés et je détords les parties qui forcent au montage.

Un collègue de travail m’a donné un porte bagage que je n’avais plus aussi !

DSC04651 [640x480] DSC04652 [640x480] DSC04355 [640x480]

Le garde boue arrière a besoin d’une réparation car il est déchiré à un endroit, je l’ai donc ressoudé, mastiqué et poncé :

DSC04403 [640x480] DSC04402 [640x480]

Un fois le tout réparé et décapé, le réservoir est traité à l’intérieur pour supprimer la rouille et il est enduit d’Araldite diluée dans de l’Acétone pour l’assurer d’une couche protectrice qui résiste au carburant.

Le traitement des pièces avec un apprêt phosphatant puis une couche d’apprêt normal et le ponçage fin avant peinture peut être fait :

DSC04807 [640x480] DSC04806 [640x480] DSC04808 [640x480]

La couche finale avec de la peinture Polyuréthane double composants de la teinte Motobécane avant 1961 de chez Sprido peut être appliquée :

DSC05128 [640x480] DSC05127 [640x480] DSC05121 [640x480]

J’ai acheté une selle monoplace  pour remettre cette Mobylette comme à l’origine :

DSC05042 [640x480] DSC05043 [640x480]

Le remontage de l’ensemble peut commencer :

Le feu rouge a été remplacé car l’ancien n’y était plus !

DSC05179 [640x480]  DSC05181 [640x480]       DSC05183 [640x480]DSC05187 [640x480]

Tout reprend sa place comme au premier jour !

Une plaque d’immatriculation est prévue car la législation le demande maintenant!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La voici terminée avec ses carters remontés :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette brave Mobylette reprend du service et tourne comme une horloge, je roule avec pour aller aux rendez-vous mensuels des clubs de véhicules anciens de mon secteur et elle attire le regard des passants qui se remémorent de bons souvenirs lorsqu’ils avaient la même quand ils étaient jeunes comme ils disent !

 

25 réponses sur « Restauration de ma vieille Mobylette Bleue Motoconfort AU65 de 1963 »

bonjour je suis entrain de refaire la même machine .
comment avais vous fait pour les petits logo sur les carters moteur
salutation philippe

Bonjour Philippe,
Il faut repercer les petits rivets alu qui les tiennent pour les démonter, ensuite pour le remontage après peinture je les ai fixés avec des petites vis de Ø1.6 mm et j’ai collé les écrous avec de la Loctite freinfilet pour qu’ils ne se desserrent pas avec les vibrations !
S’ils sont trop abîmés ou tordus, il y en a en vente d’occasion régulièrement sur LeBonCoin ou autre, mais les prix sont parfois un peu exagérés !
Cordialement.
Bruno

Bonjour merci pour vos. Commentaires et photos de cette mobylette bleue. Je suis en possession d’une mobylette AV68, comment avez vous fait pour nettoyer l’intérieur du réservoir d’essence, il est beaucoup rouillé et bien entendu il n’est pas démontable car intégré au cadre. Merci

Bonjour, merci pour votre intérêt !
Pour nettoyer l’intérieur du réservoir il faut y mettre deux ou trois poignées de vis et écrous ou bien du gravier et le secouer dans tous les sens !
on peut suspendre le cadre (portique ou poteau de corde à linge) et le secouer à la main ou encore le ficeler sur une bétonneuse pour le faire tourner le temps nécessaire !
bien le rincer d’abord à l’eau et le nettoyer avec de l’Acétone pour bien dégraisser.
On peut prendre aussi du destructeur de rouille Julien pour finir (porter des gants et bien fermer les trous du bouchon et robinet d’essence) rincer à l’eau et dégraisser à l’Acétone.
Ensuite on prend de l’Araldite lente (en double seringue bleu et blanche) que l’on mélange et que l’on dilue dans un petit verre d’Acétone et on verse le mélange dans le réservoir que l’on tourne toutes les 5 mn pour bien enduire toutes les parois (bien fermer et protéger le taraudage du robinet d’essence) retirer l’excédant d’Araldite et suspendre le cadre trou du robinet d’essence en haut pour ne pas accumuler l’Araldite dans le taraudage du robinet.
Laisser sécher plusieurs jours au soleil c’est encore mieux !!
Ce traitement est moins onéreux que certains produits du commerce connus et tout aussi efficace et durable !

Bonjour,
J’ai quelques Mobylette,88 89 32 Mobyx X7VL, je restaure actuellement une AV 87 d’octobre 1959, et comme ce modèle est pas très courant je vais faire faire la peinture par un pro ,et aussi faire chromer les élytres de réservoir (très cher ), elle est complète, j’ai beaucoup de boulot mais c’est le bonheur.
Votre bleue est bien jolie, bravo pour votre restauration, j’habite en Vendée …

Bonjour,
Merci pour votre commentaire, effectivement faire revivre un ancienne mécanique offre beaucoup de plaisir et rouler avec est très plaisant également!
J’ai eu l’occasion de voir passer les Vendéens à Paris le 11 Septembre 2016 pour le Grand Prix de la Meule Bleue ( 730 Mobylettes ), je trouve l’idée géniale et le spectacle était grandiose !
http://www.retro-passion.fr/2016/09/le-grand-prix-de-la-meule-bleue-a-paris-le-11-09-2016/
Cordialement.

Bonjour à vous tous et chapeau bas pour vos restaurations. Je suis moi-même tenté de me lancer dans l’Aventure, mais je débute et suis un peu perdu ne sachant pas par où commencer et ne connaissant pas d’adresses pour les chromes et autres pieces manquantes. Aussi je serais heureux si vous pouviez me donnez quelques tuyaux. D’avance merci.

bonjour , mon fils de 13 ans se passionne pour les mobylette ancienne et j’en suis ravi mais je me demande si elle sont plus fragiles , tombe plus facilement en panne que les recente , il aime beaucoup le modele que vous avez et aussi les ancienne 103 peugeot , merci de votre réponse

Bonjour, je suis surpris moi-même par le nombre de jeunes qui préfèrent les anciennes Mobylettes plutôt que les scooters, mais il faut admettre que la fiabilité des scooters n’est pas toujours au rendez-vous, souvent on dit qu’il y a trop de plastiques, qu’il ne faut pas prendre n’importe lequel et si on prend le modèle à la mode il y a de fortes chances de se le faire voler !
Pour les Mobylettes Motobécane ou Peugeot ce sont des mécaniques simples qui ont fait leurs preuves dans le temps, car je ne me souviens voir mon père faire sans arrêt de la mécanique dessus alors qu’il allait au travail tous les jours avec par n’importe quelle météo !
Maintenant c’est évident qu’un engin qui n’a pas tourné depuis 10 ou 20 ans stocké dans un sous-sol dans le meilleur des cas ne sera pas fiable sans faire une révision complète du moteur (segmentation joints SPI et Roulements de vilebrequin et révision du carburateur), des pneumatiques (fonds de jantes, chambres à air et pneus) du réservoir (traitement antirouille intérieur) et des freins (nettoyage ou changement des garnitures des tambours, changement des gaines et câbles).
En faisant tous ces travaux de mise en route votre fils apprendra beaucoup de choses dans le domaine de la mécanique et il connaitra son engin tellement bien qu’il pourra se dépanner sans problème le jour où, il saura changer une bougie, démonter un pneu et réparer une crevaison, changer ses ampoules etc. etc.
C’est une bonne école de la vie, un échange avec les copains bien plus riche et une saine occupation !

Bonjour
Superbe cette restauration.
Comment as tu fixé la plaque d’immatriculation ? As tu fait un percage sur le garde boue ? (ce que je souhaite éviter)…

Bonjour,
Justement moi aussi je ne voulais pas percer le garde boue !
Il s’agit d’un système de 2 pièces en plastique noir qui viennent pincer fortement le garde boue, pour que cet ensemble ne glisse pas j’ai intercalé du caoutchouc mousse pour adhérer au maximum sur la tôle et ensuite sur la pièce plastique extérieure j’ai vissé une plaque en Alu qui sert de support à la plaque d’immatriculation !
je t’envoie des photos sur ton adresse mail !

Bonjour,
Bravo, très beau boulot ! Je retape également une av75, j’ai juste un doute sur le nombre de bombe d’appret et de bi-composant pour repeindre la totalité cadre et pièces. Pouvez vous m’aiguiller sur le sujet ?
Je vous remercie par avance et félicitations encore, j’espére que le résultat sera à la hauteur du votre.
Cordialement.
Cedric

Bonjour Cédric,
Merci pour ce commentaire !
Pour les bombes d’apprêt phosphatant et d’apprêt normal l faut 2 bombes de chaque minimum car si on ponce à l’eau pour avoir une finition correcte on en consomme un peu plus je n’ai pas vraiment compter !
Pour la peinture Polyuréthane, le fabriquant SPRIDO préconise 4 Bombes si on peint l’intérieur des Gardes Boue , j’ai utilisé 3 Bombes tout juste en faisant les Gardes Boue mais j’ai une petite expérience en peinture au pistolet qui m’a peut-être aidé !
Pas besoin de vernis pour cette peinture double composant , le brillant est super et elle est résistante aux carburants , ces bombes sont plus cher mais cela en vaut la peine et de plus les buses sont semblables aux jets d’un pistolet de peintre ce n’est pas un brouillard fin et désordonné comme les autres bombes !
Je vous souhaite une bonne réussite pour votre projet!
Cordialement.
Bruno.

Bonjour,

Félicitations pour votre mob, beau travail. Je commence la restauration d’une AV65 de 1964. Je recherche une adresse de chromeur, pour les jantes, guidon et tube de selle.
Pour les jantes c’est nickel + chrome ? ou seulement chrome ?
Pouvez-vous me renseigner ?
Merci par avance.

Moïse

Bonjour,
Merci pour votre commentaire,
le Chromeur chez qui je suis allé est Etablissement G Ferrand à Bezons 95870 mais il va être absorbé par la Société Electrodéposition à Carrières-sur-Seine 78420 d’ici la fin de l’année 2017 donc il faudra bien se renseigner avant d’envoyer des pièces !
Suivant votre lieu de résidence vous trouverez peut être un chromeur local ce serait plus facile pour négocier les tarifs!
Un chromage sur une pièce c’est d’abord un décapage de l’ancien chrome, un ponçage et polissage des pièces pour avoir un état de surface impeccable, car le chrome ne remplit pas les rayures ou défauts d’aspect , un zingage puis un cuivrage pour servir de support et enfin la couche finale de chrome , généralement c’est l’artisan qui s’occupe de tout , c’est assez cher mais on peut parfois négocier de faire le polissage soit même des pièces après décapage pour limiter les frais mais tous les artisans ne l’acceptent pas !
Si les anciennes pièces ne représentent pas un attrait sentimentale dans votre projet , vous pouvez décider de les changer par des neuves , on trouve des prix intéressant sur le Net, il est préférable de comparer les prix avant de se lancer !
Cordialement.
Bruno.

tres beau travail pour des passionnées que nous sommes tous ,je suis en cours de restauration d’une av 76 que personne ne voulait restaurer et qui allait finir broyée,j’ai decider que cela ne serait pas ,et j’avance doucement vers mon but si quelqu’un pouvait me donner des adresses pour des pieces ce serait top merci a tous

Bonjour Christian,
merci pour votre commentaire pour restaurer votre AV76 , la plus grosses source de pièces se trouve dans Leboncoin , vous tapez Motobécane et une multitude d’annonces s’offrent à vous !
Pour les pièces neuves vous avez :
VSX71 : https://www.solex-motobecane.com/index.php
La Mobylette.net : https://www.lamobylette.net/
Macadam2roues : https://www.macadam2roues.com/fr/
Pour la peinture Sprido : http://www.sprido-peinture.com/
Voilà pour l’essentiel , ce sont des sites sérieux je n’ai rencontré aucun problèmes en commandant chez eux !
Bon courage pour votre restauration !
Cordialement.
Bruno.

Bonjour, je viens de découvrir votre article en cherchant des infos pour refaire une mob dont je ne connais pas grand chose (année modèle etc) c’est apparemment une 51 des années 70 avec des clignotants, complète mais restée dans une cave au moins 30 ans vu le certificat d’assurance. j’espère que le lien vers votre adresse est toujours d’actualité, j’avais 1000 questions mais vous avez déjà répondu à beaucoup, y compris en donnant les sites pour la peinture entre autres, donc j’ai bien compris qu’il faut beaucoup d’huile de coude. il me reste donc juste à vous féliciter pour la qualité de votre réalisation qui m’encourage mais me met aussi la pression devant la perfection de votre mob, si vous avez réalisé d’autres sauvetages du genre je suis preneur de l’histoire.
Bien cordialement
Franck

Bonjour,
bravo pour votre la restauration dans les règles de votre AU65, elle est magnifique !
j’ai pas mal de mob qui nécessite une restauration aussi dont une Av85 avec phare rond et jantes en 19 pouces que je viens d’aquerir. J’essaye de bien identifier les pièces pour voir ce qui aurait été éventuellement changé ou pas. J’aurais une petite question sur les jantes. Les votres sont-elles gravées AVA Inoxy ou sont-elles des Rigida ?
Cordialement
Fabrizio

Bonsoir Fabrizio,
Merci pour votre visite sur ce blog et pour votre commentaire.
Je viens d’aller voir les jantes de ma Mobylette et ce sont des AVA INOXY gravées 4-62 donc Avril 1962 qui sont montées dessus !
Bon courage pour vos restaurations !
Cordialement.
Bruno.

Bonjour et félicitations pour cette restauration ! J’ai la même, qui appartenait à mon grand-père. La plaque constructeur indique 58. Nous l’avions laissée de côté quelques années et pendant ce temps, un indélicat a chipé la roue avant et quelques bricoles. J’ai déniché une paire de roues d’AV68 un peu plus récentes (18″). Je me demandais si le moyeu avant est le même que sur la mienne. Dans mes souvenirs, le tambour avant était assez gros. Quel est le diamètre du tambour sur la vôtre ? Merci d’avance et longue vie à la Bleue !

Bonjour,
Merci pour votre visite et votre commentaire sur le Blog !
La Doc sur les AU et AV 65 indique que les tambours de freins sont de Diamétres 90mm à l’avant et 100mm à l’arrière et les marques montées sont LeuLeu ou Prior et mes roues sont des 19 Pouces .
Vous pourrez voir ces notices sur le site Tobeconline.fr !
Cordialement.
Bruno.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.