Messages étiquettés Patrimoine

ACPML La Virée d’Antan à Brassac-les-Mines 63570

Ce musée retrace l’histoire de la locomotion à travers le temps : plus de 80 véhicules sont mis en scène sur 1500m² d’exposition.

Venez flâner dans un village reconstitué, posez-vous quelques instants à l’arrêt de bus. Après être passés devant le garage, dirigez-vous vers la ferme. Prenez ensuite la rue qui mène au camping, longez la rue commerçante et allez jusqu’au cinéma.

Didier Bériot vous réserve un accueil très sympathique et vous transmet son savoir et sa passion avec entrain !

Le garage :

Le transport :

L’arrêt du car :

La station service :

La ferme et sa grange :

Le camping :

Les boutiques :

La gendarmerie :

Dans la rue :

S’y rendre :

La Virée d’Antan – Musée de la Locomotion
56 Avenue Martin Bonjean
63570 Brassac-les-Mines

https://goo.gl/maps/zSxnh9nEhvn

Tarifs :

Adulte : 5€
Enfant (- de 12 ans) : 3€

Tags: , , , , ,

Patrimoine de la Poste : Collection de timbres “La Poste au volant”

Collection de timbres "La Poste au Volant"En 2012, La Poste a édité une série de 10 timbres intitulée « Patrimoine de la Poste – La Poste au volant » qui reprend les différents modèles de véhicules utilisés des débuts de La Poste à nos jours pour la distribution du courrier.

Au XIXe siècle, le courrier était acheminé par des attelages. C’est en 1907 que les premiers véhicules motorisés, des fourgons Renault et La Buire, font leur apparition au sein de la Compagnie Générale des Automobiles Postales.
Une La Buire type C pouvait transporter 1,8 tonnes de charge, suivront des fourgons Delahaye et des fourgonnettes de Dion Bouton.

Après la seconde Guerre, La Poste constitue son propre parc automobile. La Renault Juvaquatre représentant presque le quart du parc en 1956.

En 1951, la Citroën 2 CV fit ses débuts dans la distribution du courrier. Elle est parfois équipée d’un porte vélo pour permettre au facteur de continuer sa tournée là où l’automobile ne peut se rendre.

C’est dans les années 1960 que les véhicules arboreront le célèbre jaune La Poste. Le Citroën HY sera utilisé comme guichet mobile et la Renault Estafette transportera le courrier et le personnel. La Renault 4 quant à elle, effectuera plus de 25 ans de service jusque dans les années 1980.

Dans les année 1990, le véhicule utilitaire, plus petit et maniable, va connaître son essor notamment au travers du Citroën Berlingo et du Renault Kangoo.

Depuis 2012, La Poste cherche des moyens plus écologiques et s’oriente du côté des véhicules électriques comme le Kangoo ZE ou vers l’étonnant Quad Ligier. Les véhicules électriques ne sont cependant pas nouveaux. En 1904, pas moins de 15 fourgonnettes électriques de marque Mildé sont utilisées à Paris pour transporter jusqu’à 650 kg de sac postaux.

La Poste possède actuellement 65 000 véhicules.

Tags: